La Rose de l'Espoir


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
PARTENAIRES
Mega PlugBoard Géant Annuaire referencement gratuit Annuaire Référencement Gratuit
Partenaires
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Physiothérapie

Aller en bas 
AuteurMessage
Aline
AUTISME


Logiciel(s) : Psp 12-AS -Avidemux-photoshopcs5-Aleobanner-EAnim-Inpaint-Gimp
Messages : 1326
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 47
Localisation : BREST

MessageSujet: Physiothérapie   Lun 8 Mar 2010 - 17:29

Principes de la contre-stimulation
Maladies traitées
Stimulation trans-cutanée
Stimulation médullaire
Stimulation musculaire
Infra-rouges
Ultrasons
Ondes pulsées
Massage

Principes de la contre-stimulation
Maladies traitées
Stimulation trans-cutanée
Stimulation médullaire
Stimulation musculaire
Infra-rouges
Ultrasons
Ondes pulsées
Massage

Techniques de contre-stimulation antalgiques:
Le principe général de la contre-stimulation est de favoriser l'envoi d'un influx nerveux qui va bloquer le passage de la douleur. 2 mécanismes peuvent expliquer ce phénomène:
- la théorie du "gate-control": certaines fibres nerveuses ont pour fonction de "laisser passer" ou non le signal de la douleur. En effet ce signal arrive sur la moelle épinière à partir des terminaisons nerveuses de l'ensemble du corps. La moelle le relaie ensuite vers le cerveau. Mais si l'on stimule les fibres nerveuses adéquates, le signal douloureux peut être bloqué au niveau de cette moelle épinière.
- la compétition des signaux nerveux entre eux pour avoir "l'attention" du cerveau: vous avez peut-être remarqué qu'une douleur peut en chasser une autre: si l'on vous écrase brutalement le pied, vous oublierez temporairement ce dos qui vous lance en permanence! Mais "oublier" n'est pas le terme exact: la douleur devient réellement moins perceptible, car votre cerveau a envoyé des influx inhibiteurs aux nerfs de votre dos pour mieux faire "attention" en quelque sorte à la douleur du pied qui est devenue prioritaire.
En fait vous pratiquez la contre-stimulation sans le savoir: se frotter une zone sensible, c'en est déjà! Un endroit vous gratte sans raison... vous grattez. Bravo! Vous avez résolu l'incident avec une contre-stimulation.
C'est tellement simple que les thérapeutes n'ont pas attendu la médecine moderne pour le découvrir. L'acupuncture agit probablement par ce moyen**. Beaucoup de civilisations ont développé des méthodes équivalentes, parfois un peu trop agressives: nous avons vu récemment une personne revenir d'Afrique où elle avait été traitée pour une sciatique par des brûlures au fer rouge sur les zones douloureuses! Indélébile mais efficace d'après le porteur de ces cicatrices! Plus récente, la mésothérapie agit sans doute davantage par un effet de contre-stimulation lié aux piqûres multiples que par les produits injectés**.

Les indications de la neurostimulation:
Ce sont la plupart des douleurs chroniques anormalement pénibles par rapport à la gravité de ce qui les cause: sciatique, cruralgie, névralgie cervico-brachiale, algodystrophie, douleurs de membre amputé, névralgie faciale, douleurs post-opératoires sans complication chirurgicale proprement dite, cicatrices douloureuses.

La neurostimulation transcutanée:
Un générateur envoie des impulsions électriques entre 2 ou 4 électrodes souples placées sur le trajet du nerf à traiter. Ce nerf est celui qui se termine dans votre zone douloureuse. Certains sont moins profonds que d'autres. En général, plus le nerf est superficiel, plus la neurostimulation a de chances d'être efficace. L'intensité du courant est augmentée progressivement jusqu'à ce que vous sentiez un fourmillement désagréable dans la zone douloureuse. Ce fourmillement va remplacer votre douleur. L'efficacité se juge uniquement sur votre appréciation. Il faut que vous ayez l'impression d'y gagner au change! A l'arrêt, l'impression de soulagement peut persister plus ou moins longtemps. Vous pourriez l'utiliser en permanence, mais cela devient très contraignant. Il vaut mieux que le soulagement dure un peu pour que cela vous paraisse acceptable.
En pratique, vous avez 2 façons de tester la neurostimulation:
- L'idéal est d'aller dans un centre anti-douleur: vous y trouverez des personnes expérimentées, un médecin fera le point sur l'intérêt de ce traitement dans votre situation et vous reverra après plusieurs séances-test pour décider avec vous de la poursuite de la stimulation. Si c'est oui, il vous indiquera comment louer ou acheter l'appareil et comment vous en servir régulièrement à domicile.
- Les centres anti-douleur étant plutôt chargés, vous n'aurez peut-être pas la patience d'attendre votre rendez-vous. Vous pouvez essayer la neuro-stimulation chez un kinésithérapeute, la plupart étant équipés d'appareils d'électrothérapie. Le résultat dépend de l'expérience du kiné dans ce domaine, mais vous aurez une idée du résultat. S'il est positif, cela vous incitera à acheter votre propre appareil car le bénéfice ne dure pas et le kiné ne loue pas à la semaine des chambres équipées de neurostimulateur!

http://www.rhumatopratique.com/public/tt/physiotherapie.html

_________________
Bienvenue Invité passe une bonne journée!

Blog de Gary, mon fils autiste sévère:
http://troubleautisme.skyrock.com/
Blog de Grégory, mon fils ainé Syndrome de little:
http://elkwikikidel29200.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
http://troubleautisme.skyrock.com/
 
Physiothérapie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La physiothérapie chez soi
» Changement de physio
» Aide pour des enfants handicapés en Arménie et en Georgie
» physio-piscine
» La Colorthérapie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Rose de l'Espoir :: MALADIES :: SOINS AUX MALADES :: Traitements et soins divers :: Méthodes de relaxation et kiné-
Sauter vers: