La Rose de l'Espoir


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
PARTENAIRES
Mega PlugBoard Géant Annuaire referencement gratuit Annuaire Référencement Gratuit
Partenaires
Tchat Blablaland

Partagez | 
 

 Nos Yeux nos couleurs

Aller en bas 
AuteurMessage
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 12:43

Sans nos yeux nous entendons probablement mieux ressentons et voyons les choses différement. Aussi il est important d'en prendre soin

Je vais vous présenter les thèmes suivant

Pourquoi les objets sont-ils vus en couleur?
l hypermetropie
l astigmatisme
la myopie
la presbytie
dégénérescence maculaire
la cataracte


>>> Un petit Tests <<<

AUSSI JE VOUS CONSEIL UN LIVRE NOMME MIEUX VOIR MIEUX VIVRE
http://www.amazon.fr/Mieux-mieux-vivre-chemin-clart%C3%A9/dp/2844454232
pour quelque exercice de correction

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/




Dernière édition par Militante42 le Lun 7 Sep 2009 - 13:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 12:51

Pourquoi les objets sont-ils vus en couleur?



L'impression de couleur
Le cerveau synthétise une impression colorée à partir de trois informations de couleurs données par l'oeil : les quantités de bleu, de rouge et de vert .Ces informations sont fournies par trois types de cellules (les cônes) de la rétine.
En faisant varier les quantités de bleu,de rouge et de vert de la lumière arrivant dans l'oeil, on peut donner au cerveau des impressions de toutes les couleurs visibles.

Dans la simulation ci-dessous, trois projecteurs de diapositives, munis respectivement de filtres bleu, vert et rouge éclairent un écran. Vous pouvez faire varier l'intensité des faisceaux en bougeant à la souris les trois curseurs. Dans le carré, vous verrez ce que l'on voit dans la partie de l'écran où les trois faisceaux de lumière s'additionnent.On parle alors de synthèse additive de la couleur. Un prisme décompose cette lumière.
Votre cerveau synthétise une couleur complexe, mais physiquement, la lumière résultante n'est composée que des trois longueurs d'onde sélectionnées par les filtres des projecteurs.



C'est ainsi que fonctionnent les écrans de télévision et les visus d'ordinateurs; chaque pixel est formé de trois points; un bleu, un vert et un rouge. Pour donner une impression colorée, il suffit d'ajuster la luminosité des trois points.


Le daltonisme
Le daltonisme est une perturbation de la vision des couleurs. Un daltonien (cette affection touche principalement les hommes et se transmet génétiquement) voit de la même manière des couleurs différentes.
Un modèle actuel du daltonisme le décrit par la moindre sensibilité d'une des trois familles de cônes de la rétine. Ainsi, un daltonien dont les cônes sensibles à la lumière bleue seraient moins efficaces voit de la même manière des couleurs contenant les même quantité de rouge et de vert mais dont les quantités de bleu sont légèrement différentes.
Vous pouvez tester vos yeux à l'aide de la simulation ci-dessus; fixez la valeur de deux couleurs et faites varier doucement la troisième. Voyez-vous des différences?

Qu'est-ce que voir un objet?
Voir un objet consiste à recevoir dans l'oeil de la lumière venant des différents points de l'objet.

Voir un point d'un objet peut se décrire :

en terme d'onde lumineuse : l'oeil reçoit une onde lumineuse sphérique dont le centre est ce point.
en terme de rayons lumineux : les rayons divergeant à partir de ce point arrivent dans l'oeil.
Pour qu'un point d'un objet soit vu par un oeil, il faut donc:
que l'objet soit éclairé par une source de lumière. (on ne voit rien dans le noir!)
que le point renvoie (diffuse) la lumière dans toutes les directions. (on ne voit pas les miroirs et les objets transparents)
que des rayons diffusés par le point pénètrent dans l'oeil. (on ne voit pas ce qui est caché!)
qu'ils divergent à partir de ce point.


Réels ou virtuels
Il n'est pas important pour l'oeil que les rayons divergent réellement de ce point ; l'oeil (et le cerveau) verront ce point à l'endroit d'où les rayons semblent venir.

Si les rayons viennent réellement de l'objet (en ligne droite), pour l'oeil, l'objet est réel. S'ils arrivent à l'oeil après un chemin détourné, l'objet est virtuel.
Par exemple les objets vus dans un miroir nous paraissent derrière le plan de celui-ci bien qu'ils soient du même coté que nous


La couleur des objets
La lumière blanche est due à l'addition de toutes les couleurs.
La couleur d'un point d'un objet éclairé en lumière blanche est due à la diffusion sélective qu'il fait de la lumière reçue.
Un point blanc rediffuse toutes les couleurs.
Un point noir absorbe toutes les couleurs et ne diffuse rien.
Un point rouge pur (monochromatique) absorbe toutes les couleurs et ne diffuse que le rouge.
La couleur d'un point est donc le résultat d'une soustraction (une absorption sélective) de couleurs à la lumière blanche; on parle de "synthèse" soustractive des couleurs.


La couleur d'un objet dépend donc de:

la manière avec laquelle les pigments constituant ce point diffusent et absorbent les différentes longueurs d'onde ;
la composition de la lumière qui l'éclaire ; si on éclaire un objet rouge pur avec de la lumière bleue, il apparaît noir puisque le rouge pur absorbe toutes les couleurs, dont le bleu, et ne diffuse que du rouge qu'il ne reçoit pas.
et bien sur de l'oeil et du cerveau de celui qui regarde
Dans la réalité, les pigments colorés diffusent des plages de couleurs; les couleurs diffusées ne sont jamais pures (monochromatiques); c'est l'oeil et le cerveau qui interprète ces plages en impressions colorées.

Exemples de spectres de diffusion de couleurs de pigment contenus dans des crayons feutres----------------

Sur le document ci-contre, on a analysé la lumière diffusée par une feuille de papier à dessin blanc, puis recouverte de crayon feutre rouge, bleu et vert. Les courbes donnent la luminosité de la lumière diffusée en fonction de la longueur d'onde, donc de la couleur. La feuille de papier était éclairée par la lumière d'un projecteur de diapositive, décomposée par un réseau et analysée par une barette CCD.
On s'aperçoit que les couleurs diffusée sont loin d'être monochromatique! Cependant, l'oeil et le cerveau voient du blanc, du vert, du bleu et du rouge



Mesures faites par l'auteur à l'aide d'une barette CCD Micrelec et résultats analysés avec le logiciel Regressi

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 12:55

l hypermetropie


L'hypermétropie est le plus souvent dûe à un oeil trop court. Dans l'hypermétropie, l'image d'un objet éloigné se forme donc en arrière de la rétine. L'hypermétropie est l'opposé de la myopie. Le sujet atteint d'hypermétropie a des difficultés pour voir de près et pour lire, il voit généralement assez bien de loin. Le myope au contraire n'est gêné que pour voir de loin.

L’hypermétropie existe dès l’enfance. Les nourrissons et les enfants ont très souvent une hypermétropie physiologique de 2 à 3 dioptries. A mesure que leurs yeux croissent et s'allongent, l'hypermétropie se corrige d'elle-même, généralement vers l'âge de dix ans. Par contre il arrive qu'un enfant soit hypermétrope fort (plus de 4 dioptries). Cette hypermétropie forte ne s'améliore souvent pas et reste stable dans le temps. L'exposition au tabac pendant la période pré et post-natale immédiate augmenterait l'incidence de l'hypermétropie.
Il n'est généralement pas nécessaire de corriger une hypermétropie faible, physiologique chez l'enfant, en l'absence de strabisme. Un astigmatisme associé, surtout oblique ou inverse, de plus d'une dioptrie, doit être corrigé car il peut être à l'origine d'une amblyopie.

Symptômes de l'hypermétropie
Si l'hypermétropie faible disparaît souvent avec la croissance, certains enfants et personnes jeunes ont une hypermétropie plus forte et la conservent. L'enfant est souvent hypermétrope dans le jeune âge, la croissance antéro-postérieure du globe se poursuit jusqu'à l'adolescence, et l'hypermétropie disparaît. L'hypermétropie passe souvent inaperçue, parce que l'enfant a un grand pouvoir d'accommodation c'est-à-dire de capacité de focalisation du cristallin pour corriger cet état sans l'aide de lunettes. Cette hypermétropie peut cependant entraîner des tensions, des douleurs oculaires, des brûlures des yeux, des maux de tête, une vision floue de près et une fatigue oculaire, en particulier après un travail en vision rapprochée. Le trouble visuel peut ne survenir qu'après une lecture prolongée, la vision se brouille, imposant un temps d'arrêt pendant lequel le muscle ciliaire responsable de l'accommodation du cristallin se repose. On est souvent hypermétrope sans le savoir ! La plupart des gens ne réalisent pas qu’ils sont hypermétropes avant la trentaine. Les symptômes apparaissent souvent lors d'une atteinte de l'état général (surmenage, anxiété, intervention chirurgicale, accouchement...). Ces troubles disparaissent avec la correction de l'hypermétropie.
Si l'hypermétropie est forte l'effort d'accommodation demandé est très important et souvent, pour voir net, l'enfant palliera cet inconvénient en lisant de très près pour agrandir le texte.

Vision de l'hypermétropie
L'hypermétropie faible est compensée par l'accommodation du cristallin, ramenant l’image sur la rétine et la vision reste bonne quand le sujet est jeune. Chez le sujet jeune faiblement hypermétrope l'oeil peut corriger l'hypermétropie en contactant le cristallin.
L'hypermétropie se manifeste habituellement tardivement. Vers 35-40 ans, le pouvoir d'accomodation diminue et la vision devient moins nette d'abord de près pour la lecture entraînant une presbytie précoce, à un âge plus jeune que chez le sujet normal. Quelques années plus tard, la vision de loin baisse à son tour.

Pour obtenir une vision claire, l’image des objets doit être focalisée sur la rétine. Lorsque cette focalisation ne se fait pas correctement la vision est floue. L'accomodation permet de mettre au point pour une vision nette au loin et, en faisant un effort supplémentaire, pour la vision de près. Le cristallin est une lentille située dans l'oeil ayant un rôle "autofocus" permettant l'accommodation, c’est à dire la mise au point automatique

Mesure de l'hypermétropie
Le défaut visuel peut s’exprimer soit en chiffrant la correction nécessaire en dioptries soit en chiffrant l’acuité visuelle en dixièmes. L'hypermétropie est faible entre +1 et +2 dioptries, moyenne de +2 à +4, forte au dessus de 4 dioptries. Cette mesure se fait avec précision chez l'enfant après instillation pendant quelques heures ou jours d'un collyre dérivé de l'atropine qui paralyse l'accomodation.

Complications de l'hypermétropie
L'hypermétropie forte augmente de façon importante le risque de strabisme chez l'enfant qui sera corrigé par le port de lunettes. Le risque d'amblyopie (vision faible d'un oeil) est aussi augmenté, surtout s'il existe une différence d'hypermétropie entre les 2 yeux (plus de 2 dioptries).
L'oeil hypermétrope fort est réduit dans toutes ses dimensions. La chambre antérieure de l'oeil est étroite donc l'angle entre l'iris et la cornée est étroit. Cette configuration anatomique le rend plus prédisposé au glaucome à angle fermé. Le risque est alors le glaucome aigu.

Correction de l'hypermétropie
- La correction de l'hypermétropie est généralement inutile chez le sujet jeune faiblement hypermétrope quand la vision est encore normale en l'absence de symptômes. La correction est justifiée plus tard, quand il devient presbyte, après 40 ans.
- Si l'hypermétropie est forte la correction est nécessaire chez un sujet plus jeune. Il est souvent nécessaire de sous-corriger au début pour que l'enfant tolère ses lunettes puis d'augmenter les verres jusqu'à ce que la correction nécessaire soit supportée. Par la suite, l'hypermétropie diminuant avec la croissance, la correction devra être diminuée régulièrement.
• la correction de l'hypermétropie peut se faire par des lunettes dont le verre convexe repositionne l'image sur la rétine. L'hypermétrope jeune bien corrigé de loin voit de près avec sa correction de loin mais comme son cristallin accommode son acuité visuelle de loin paraîtra souvent bonne. L'hypermétrope plus âgé verra flou de loin puisque son cristallin n'accommode plus et il lui faudra porter un verre. De près il sera hypermétrope et presbyte et il lui faudra un verre plus fort. Les verres progressifs sont souvent indiqués à partir de 40 ans pour corriger à la fois la vision de loin et de près. A partir d'un certain degré de correction, l'oeil derrière un verre corrigeant une hypermétropie apparaît plus gros alors qu'il apparaît plus petit derrière un verre pour myopie.
• la correction de l'hypermétropie peut se faire par des lentilles de contact.
• la correction de l'hypermétropie peut se faire aussi par une chirurgie de l'hypermétropie qui fait bomber la cornée à l'aide d'un laser excimer ou, pour l'hypermétropie forte, en plaçant un implant dans l'oeil ou dans la cornée (inlay). Voir le forum opération hypermétropie


AUSSI JE VOUS CONSEIL UN LIVRE NOMME MIEUX VOIR MIEUX VIVRE
http://www.amazon.fr/Mieux-mieux-vivre-chemin-clart%C3%A9/dp/2844454232
pour quelque exercice de correction

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/




Dernière édition par Militante42 le Lun 7 Sep 2009 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 13:01

l astigmatisme


L'astigmatisme (astygmatisme astigmatie) est une anomalie de courbure de la cornée qui présente une forme irrégulière, ovalaire au lieu d’être ronde. Dans l'astigmatisme, les rayons lumineux se focalisent alors en des points différents en arrière et en avant de la rétine (focales antérieure et postérieure) ce qui provoque une déformation de l'image. L'oeil astigmate, en effet, mettra au point sur une des deux images qui seule sera vue nette. Par exemple, le sujet atteint d'astigmatisme ne verra nettes que les lignes horizontales ou verticales.

Vision de l'astigmatisme
L'astigmatisme entraîne une vision brouillée, déformée, dédoublée, imprécise à toutes les distances avec allongement des lignes verticales (astigmatisme conforme), horizontales (astigmatisme inverse) ou obliques (astigmatisme oblique). Il y a confusion de lettres proches comme le H le M et le N le E et le B ou le 8 et le 0. En cas d'astigmatisme, l’image est brouillée différemment selon une direction horizontale, verticale, ou oblique ce qui explique la confusion des lettres. L'image d'un point n'est pas un point mais une droite. L'astigmatisme entraîne une vision qui n'est jamais excellente sans être vraiment mauvaise, de près comme de loin.
Le Greco a été l’un des premiers portraitistes de son époque à adopter le style maniériste caractérisé par un allongement, une déformation, une torsion, un soulignement du corps de ses sujets, sans modelé ni contours, ni perspectives; il les peignait en d’étranges rangées symétriques. Pour cette raison, on a pensé qu’il souffrait d’astigmatisme. Une partie de son œuvre ressemble, de façon exagérée, à la façon qu'a le sujet astigmate de percevoir le monde.

Association de l'astigmatisme à une myopie ou une hypermétropie
L'astigmatisme peut être isolé sans autre trouble de la réfraction associé. L'astigmatisme peut accompagner fréquemment la myopie ou l'hypermétropie. Il augmente alors le trouble visuel de ces deux anomalies. Par contre, un certain astigmatisme permet de continuer à lire sans lunettes à l'âge de la presbytie.

Causes de l'astigmatisme
L'astigmatisme peut être congénital, existant dès la naissance et variant peu au cours de la vie.
Il peut être acquis, un facteur ayant déformé la cornée: une intervention chirurgicale (opération de cataracte, greffe de cornée, traumatisme avec plaie perforante, infection, herpes...).
Un astigmatisme évolutif peut parfois être le symptôme d’un kératocône contre indication à la chirurgie de la cornée par lasik. Il est donc fondamental de le dépister avant toute opération de chirurgie réfractive.

Une vaste étude a été menée dans une population d'enfants. Il n'y avait pas de différence significative de prévalence de l'astigmatisme entre les enfants dont les parents étaient astigmates et ceux dont les parents n'étaient pas astigmates. Le fait d'avoir des parents astigmates ne constituerait donc pas un facteur de risque de présenter un astigmatisme.

Mesure de l'astigmatisme
L'astigmatisme est mesuré en consultation courante par un réfractomètre automatique qui fournit avec précision son degré et son axe. La topographie cornéenne est très utile.
Il peut s’exprimer soit en chiffrant la correction nécessaire en dioptries soit en chiffrant l’acuité visuelle en dixièmes.
L'astigmatisme est faible entre 0 et 1 dioptries, moyen de 1 à 2 dioptries, fort au dessus de 2 dioptries.
Pratiquement tout le monde présente un astigmatisme. Un astigmatisme dit physiologique de 0,50 à 0,75 dioptries est courant chez la plupart des individus. Il est compatible avec une bonne vision et ne nécessite pas de correction.
L'astigmatisme peut être direct le plus souvent (le grand axe est horizontal), inverse (grand axe vertical) ou oblique (axe oblique).
L'astigmatisme est le plus souvent régulier avec une déformation de la cornée dans un seul axe. Il existe alors deux méridiens principaux perpendiculaires l'un à l'autre, l'un ayant le rayon de courbure maximum, le plus cambré, l'autre ayant le rayon de courbure minimum, le plus plat. cet astigmatisme est alors facile à corriger (lunettes, lentilles, lasik). L'astigmatisme régulier est congénital.
L'astigmatisme peut être irrégulier avec une déformation irrégulière de la cornée, de correction plus difficile. Ils peuvent être dûs à des plaies ou des maladies de la cornée.
L'astigmatisme peut entraîner des aberrations optiques mesurables par un examen sophistiqué appelé aberrométrie. La correction chirurgicale par laser doit tenir compte de ces aberrations pour obtenir une bonne qualité de vision.

Symptômes de l'astigmatisme
L’astigmatisme peut n'entraîner aucun symptôme. Les personnes atteintes d'un faible astigmatisme ont une bonne vue, mais il leur arrive souvent de plisser les yeux, de présenter des maux de tête, une gêne à la lumière vive, des symptômes de fatigue oculaire ou encore de constater que leur vision est floue ou dédoublée en certaines occasions. L'astigmatisme oblique même minime s'accompagne plus souvent de symptômes.
Un astigmatisme d'une certaine importance, non corrigé, peut affecter les résultats scolaires d'un enfant.
Il est important de dépister chez le jeune enfant l'existence d'un fort astigmatisme qui ne toucherait qu'un seul oeil, de façon à le corriger précocément dans le but d'éviter une amblyopie (baisse de vision modérée ou importante d'un oeil pouvant devenir définitive).

Correction de l'astigmatisme
L'astigmatisme est habituellement congénital et n'évolue pas ou très peu au cours de la vie. Il est habituel de voir apparaître un léger astigmatisme inverse chez le sujet âgé. Quand l'astigmatisme est faible, physiologique, il ne nécessite pas de correction. S'il est plus important, et qu'il entraîne des troubles visuels il doit être corrigé. Un astigmatisme oblique, même faible doit souvent être corrigé.

- L'astigmatisme peut être corrigé par des lunettes dont le verre cylindrique, torique, n'ayant pas la même puissance pour les différents méridiens permet à l'image de se reporter sur la rétine. L' astigmate est trés sensible à la qualité de réalisation de ses lunettes, surtout au dessus de 3 dioptries, la précision du montage doit être très précise. Pour un fort astigmatisme, certaines formes trop rondes sont à éviter car les verres peuvent tourner, l'axe d'astigmatisme n'est alors pas respecté.
- Il peut être corrigé par des lentilles de contact souples pour astigmate dites toriques ou mieux par des lentilles rigides.
- Il peut être corrigé par une opération d'astigmatisme au laser excimer qui arrondit la forme de la cornée en creusant plus un méridien que l'autre ou par des incisions relaxantes arciformes de la cornée incisant les zones les plus bombées, par un implant torique quand une myopie est associée.
Voir le forum sur l'opération de l'astigmatisme

On distingue actuellement deux sortes d'astigmatisme :
- L'astigmatisme de bas degré, de loin le plus fréquent, où l'on peut individualiser deux méridiens principaux correspondant à l'axe le plus plat (le moins convergent) et à l'axe le plus cambré (le plus convergent). Sa correction peut se faire par lunettes avec verres correcteurs cylindriques, lentilles de contact souples toriques ou rigides, par chirurgie au laser ou par incisions cornéennes.
- L'astigmatisme de haut degré où il existe 3, 4, ou 5 méridiens principaux voire plus. Sa correction ne peut pas se faire efficacement par les lunettes, lentilles ou la chirurgie classique. Il ne peut être corrigé que par un traitement au laser personnalisé, guidé par l'aberrométrie


AUSSI JE VOUS CONSEIL UN LIVRE NOMME MIEUX VOIR MIEUX VIVRE
http://www.amazon.fr/Mieux-mieux-vivre-chemin-clart%C3%A9/dp/2844454232
pour quelque exercice de correction

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 13:09

MYOPIE

[center]Mécanisme de la myopie

La myopie est le plus souvent dûe à un oeil trop long. Dans la myopie la focalisation de l'image d'un objet éloigné se forme donc en avant de la rétine et la vision de loin est floue. Par contre, la vision de près est nette. La myopie permet de lire sans lunettes. Plus la myopie est forte plus le texte doit être rapproché. En l'absence de myopie le punctum remotum (qui est le point le plus éloigné de l'oeil pouvant être vu net) se situe à l'infini. En cas de myopie il est rapproché à moins de 5 mètres. Cette distance de lecture nette est inversement proportionnelle à la myopie. Par exemple pour une myopie de -3 dioptrie elle est de 0,33 m, pour une myopie de - 5 dioptrie le punctum remotum est de 0,20 m.

Evolution de la myopie

La myopie apparaît habituellement dans l’enfance vers 6 à 8 ans et évolue jusqu’à l’âge de 20-25 ans puis se stabilise. Cependant elle peut apparaître parfois plus tôt ou au contraire plus tardivement, après 20 ans ou se stabiliser plus tôt. Plus la myopie commence tôt plus elle sera évolutive et importante. La myopie habituellement rencontrée n'est pas une maladie. Seul le fort myope a une véritable 'myopie maladie' qui s’accompagne d'une croissance progressive de la taille de l'œil tout au long de la vie et d’altérations importantes de la rétine visuelle.
La myopie ne préserve pas de la presbytie. Le myope atteint de presbytie voit flou quand il porte ses lunettes pour lire. Par contre il peut lire quand il les retire à une distance différente selon l'importance de la myopie ce qui laisse croire qu'il devient presbyte après les autres ou, faussement, que la myopie s'améliore avec l'âge.

Signes de la myopie

Le mot myopie vient de la contraction de deux mots grecs muein (se fermer) et ôps (oeil). Chez l'adulte la gêne en vision de loin est éloquente. Le faible myope peut améliorer sa vision de loin en plissant les yeux. Chez l'enfant le diagnostic peut être plus difficile, la plupart des enfants ne se plaignant pas de ce défaut. Il est donc important de faire procéder régulièrement à un examen ophtalmologique. La myopie peut être détectée par les enseignants qui constatent une difficulté de vision de loin au tableau. Le fait de se rapprocher de ses cahiers ou de la télévision peut aussi évoquer une myopie. Elle peut également survenir plus tard chez un étudiant qui avait jusque là une bonne vision.


Mesure de la myopie

La myopie peut s’exprimer soit en chiffrant la correction nécessaire en dioptrie (chiffre précédé d'un signe moins pour la myopie) soit en chiffrant l’acuité visuelle en dixièmes.
- La dioptrie représente la puissance d'un verre correcteur à placer devant l'oeil afin qu'il puisse voir le mieux possible. Elle correspond aux chiffres notés sur l'ordonnance des lunettes. Par exemple, un myope de –1 dioptrie peut voir distinctement sans lunettes les objets situés à l’intérieur d’une distance d’un mètre, mais ce qui est situé plus loin est plus flou. Il a besoin d'un verre de -1 dioptrie pour voir net.
- Les dixièmes représentent la taille des lettres lues au loin. Ils mesurent l'acuité visuelle. Plus les lettres lues sont petites plus les dixièmes augmentent.

Il existe une relation approximative entre la dioptrie et la vision en dixièmes sans correction:

• Pour un non myope .....0 dioptrie, la vision est de 10/10 dixièmes
• Pour un myope de - 0.75 dioptrie, la vision est de 5 à 7/10 dixièmes
• Pour un myope de - 1.50 dioptrie, la vision est de 2 à 4/10 dixièmes
• Pour un myope de - 2.50 dioptries, la vision est de 1/10 dixièmes
• Pour un myope de - 3.00 dioptries, la vision est inférieure à 1/10 dixièmes
• Pour un myope de - 6.00 dioptries, la vision est inférieure à 1/20

- La myopie est faible entre -1 et -3 dioptries (environ le tiers des myopes), moyenne entre -3 et -6 dioptries (environ les deux-tiers des myopes), forte au delà (5% des myopes), très rare au-dessus de -20 dioptries.
- Comme on peut le constater, la vision n'est plus chiffrable en dixièmes pour une myopie moyenne supérieure à -3 dioptries.
- Par ailleurs tous les dixièmes n'ont pas la même importance: il y a beaucoup plus de différence de vision entre 1/10 et 2/10 qu'entre 7/10 et 10/10.

- Il est possible théoriquement d'avoir une acuité visuelle supérieure à 10/10 dixièmes c'est à dire 12/10 dixièmes, 15/10 dixièmes, voire 20/10 dixièmes.

- Même bien corrigé un myope fort atteint rarement 10/10 dixièmes.

Causes de la myopie

Les facteurs génétiques.
La myopie est en partie d'origine génétique (plusieurs gênes ont été identifiés) et apparaît souvent dans les familles où il y a des myopes avec parfois un saut de génération. Un enfant a plus de risque de présenter une myopie si l'un des parents est myope (un risque sur 3 environ) et encore plus si les deux parents sont myopes (un risque sur 2), la moitié des myopes ont leur frère ou soeur myope. Des études menées sur des séries de jumeaux monozygotes (qui partagent donc le même patrimoine génétique) ont aussi établi l'influence génétique. Elle est moins importante chez les jumeaux dizygotes qui, eux, partagent le même environnement. Le mode de transmission génétique est encore mal connu.

Les facteurs environnementaux.

- Une première hypothèse est que la probabilité de devenir myope est proportionnelle au temps passé au travail ou à focaliser sur des objets proches (lecture, ordinateur, télévision). La myopie augmente dans les pays industrialisés, avec le niveau le niveau économique, socio-éducatif, le nombre d'années d'études et dans le travail en vision de près. Elle est proportionnelle à la durée moyenne quotidienne de cette vision rapprochée beaucoup plus sollicitée actuellement par la lecture, le travail de précision ou sur les écrans d'ordinateur. Les myopes sont en général plus éduqués, plus intellectuels, plus intelligents selon certaines études du quotient intellectuel chez le myope. S'agit-il d'une conséquence de la myopie incitant à la lecture ou au travail de près plutôt qu'aux activités sportives ou d'un facteur favorisant par sollicitation accrue de l'accommodation lors de la lecture ? Les deux hypothèses ont été avancées.

Le rôle de la défocalisation a été avancé: pour compenser la focalisation de la vision sur la rétine centrale chez le myope, il existe une défocalisation au niveau de la rétine périphérique qui est un facteur de croissance scléral du globe oculaire.

Une sous-correction de la myopie peut entraîner un allongement du globe oculaire.

• L'exposition lumineuse pourrait avoir un effet sur l'apparition de la myopie. Une étude épidémiologique récente portant sur 300000 personnes montre que les bébés nés en juin et juillet auraient 24% de risques en plus de développer une myopie que ceux nés en décembre et janvier. Un enfant né en hiver porteraient aurait moins tendance à devenir myope qu'un enfant né en été. Cela serait dû à l'exposition dès les premiers jours de la vie à l'exposition à une luminosité naturelle accrue. La même constatation a été faite chez des enfants dormant avec une veilleuse avant l'âge de deux ans qui ont plus de risques de présenter une myopie que ceux qui dorment dans l'obscurité.

• La myopie peut être liée à la restriction spatiale liée à un environnement clos, survenant en milieu carcéral ou dans les équipages de sous-marins.

• Une étude australienne récente portant sur des milliers d'enfants de six à douze ans que l'activité sportive en plein air s'accompagnait d'une réduction de la prévalence de la myopie.

Les autres causes de myopie

• La myopie de courbure peut être due à une déformation du cristallin ou de la cornée (kératocône).
• La myopie d'indice est d'apparition tardive dûe à l'augmentation de l'indice de réfraction du cristallin et reflète alors l'existence d'une cataracte (cataracte nucléaire).

• La myopie nocturne est dûe à un excès d'accommodation en luminosité réduite. Un spasme d'accommodation peut aussi entraîner une fausse myopie. Dans ces cas c'est l'excès de convergence du cristallin qui crée la myopie.

• La myopie est parfois dûe à une prise de médicaments ou à un diabète. Dans ces cas elle est réversible.

Compte-tenu de ces différents facteurs, des essais de traitement ont été proposés pour tenter de freiner l'évolution de la myopie: instillation d'atropine, correction optique totale ou avec des verres positifs pour inhiber la croissance de la sclère périphérique, port de lentilles dures, activités à l'extérieur, luminisité importante. Aucun n'a permis d'obtenir un résultat probant à part l'atropine qui serait le meilleur inhibiteur de la croissance du globe mais elle entraîne des effets secondaires rédhibitoires et son efficacité disparaît au bout de trois ans.

La prévalence de la myopie

La prévalence de la myopie n'a cessé d'augmenter au cours des dernières décennies, notamment chez les enfants et les adolescents. Ce phénomène constaté dans certaines régions (Asie du Sud-Est, en particulier au Japon et surtout en Chine), serait constaté sur le continent américain, en Australie et même en Europe. La myopie atteint des taux records en Asie : près de 60% de la population devient myope dans certaines régions. Le phénomène devient crucial sur ce continent où l'on en parle en terme d'épidémie. Le nombres d'enfants asiatiques atteints augmente, la myopie commence plus jeune et sa puissance est plus élevée. A ce jour, la pathogénie de cette myopie n'est pas identifiée. Des facteurs génétiques et environnementaux sont mis en cause. La myopie est également plus importante en zone urbaine, selon les résultats d'une étude réalisée à Taiwan en 1983 et en 2000: la prévalence à l'âge de 12 ans y est passée ces 20 dernières années de 37% à 61%; on y a constaté que le nombre d'enfants atteints de myopie augmentait, que la myopie commençait plus tôt et qu'elle était plus forte; en outre, elle se rencontre 3 fois plus dans les zones fortement urbanisées que dans les zones rurales.
En France, la myopie concerne environ 20% de la population, avec une prédominance féminine, chiffres observés dans d'autres pays d'Europe et aux Etats Unis.



AUSSI JE VOUS CONSEIL UN LIVRE NOMME MIEUX VOIR MIEUX VIVRE
http://www.amazon.fr/Mieux-mieux-vivre-chemin-clart%C3%A9/dp/2844454232
pour quelque exercice de correction

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 13:10

MYOPIE 2
Complications de la myopie

[center]La myopie forte rend l'oeil plus fragile qu'un oeil normal. La myopie forte est la 4ème cause de malvoyance en Europe. La myopie forte est une myopie dégénérative, une myopie-maladie évolutive définie par une myopie supérieure à -6 dioptries et une longueur axiale (distance cornée-rétine) supérieure à 26 mm (23 mm pour un œil normal), pouvant atteindre 35 mm pour une myopie extrèmement forte. L'allongement du globe se fait aux dépens de la partie postérieure de l'œil.
Une myopie forte est une affection sévère car elle traduit un œil beaucoup plus grand et par conséquent, du fait de l'allongement du globe oculaire, la rétine est étirée, distendue, amincie, susceptible de de déchirer. Elle est mal irriguée, la couche nourricière, la choriocapillaire, lui apportant moins d'afflux sanguin.

L'atteinte de la macula

L'atteinte de la macula, zone centrale de la rétine, est à redouter particulièrement car elle met en péril la fonction rétinienne visuelle centrale c'est-à-dire les possibilités de lecture. Outre la baisse d'acuité visuelle, le signe d'alarme pouvant faire évoquer l'atteinte de la macula est l'existence de métamorphopsies (déformations des lignes). L' OCT (Optical Coherent Tomography) est un examen fondamental qui permet de mettre en évidence et de surveiller l'état de la rétine en cas de myopie forte.

La forte myopie peut entraîner une pâleur maculaire, un staphylome myopique (déformation du globe vers l'arrière), des ruptures des couches rétiniennes visuelles (rupture de la membrane de Bruch), une atrophie chorio-rétinienne profonde, une néovascularisation choroidienne.

Le fovéoschisis est fréquent. Il est dû à l'existence de kystes intrarétiniens. Il peut s'accompagner d'une membrane épirétinienne étirant la rétine vers l'avant alors que le staphylome l'étire vers l'arrière, d'un décollement maculaire, d'un trou maculaire partiel lamellaire ou complet et conduire à un décollement de rétine.

L'atrophie choriorétinienne est une complication fréquente entraînant une baisse d'acuité visuelle progressive.

Le trou maculaire peut aussi entraîner une baisse de vision à la lecture avec des déformations (métamorphopsies). Une intervention chirurgicale est possible.

Les néovaisseaux choroidiens traduisent le passage des vaisseaux de la choroide à travers la rétine entraînant un œdème et des hémorragies de la macula. Ils peuvent être traités par laser argon focalisé, photothérapie dynamique (PDT) ou injections intra-vitréennes d'anti-VGEF.

De grands progrès ont été faits récemment dans le diagnostic et la traitement de ces complications rétiniennes concernant la photothérapie dynamique, les facteurs anti-angiogéniques et la chirurgie endoculaire.

L'atteinte de la rétine périphérique

La périphérie de la rétine du myope doit être surveillée régulièrement par un examen au verre à 3 miroirs ou une lentille panoramique. Il peut exister à la périphérie de la rétine des palissades, des trous et des déchirures à traiter préventivement par le laser à argon pour éviter un décollement de rétine plus fréquent chez le myope.

Il est important de souligner qu'il n'est pas rare de découvrir des lésions rétiniennes dangereuses, prédisposant au décollement de la rétine, chez un sujet myope, n'étant pas alarmé car ne se plaignant d'aucun trouble visuel, d'aucune douleur, consultant pour des motifs banaux comme la prescription d'une paire de lunettes ou de lentilles de contact, et qui nécessite donc un traitement au laser préventif d'un décollement de la rétine. Parfois existent des phosphènes, éclairs, corps flottants, un voile visuel. En cas de décollement de rétine avéré, le traitement ne peut être que chirurgical.

• Les corps flottants
Le myope se plaint souvent de 'mouches' ou corps flottants, petites particules qui bougent lentement avec la position du regard. Ce phénomène est dû à la liquéfaction et au changement de structure du vitré avec l'âge mais survenant souvent plus précocément en cas de myopie. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter devant la perception de corps flottants, de mouches volantes, de filaments..., mais leur apparition nécessite un examen approfondi de la rétine surtout si ces corps flottants se multiplient ou si des éclairs apparaissent, fixes dans un endroit bien déterminé et persistent même les yeux fermés. S'il existe des lésions de la rétine périphérique pouvant être susceptibles de se compliquer de décollement de rétine elles devront être traitées préventivement par laser argon.

• La cataracte est plus précoce en cas de forte myopie, en moyenne une dizaine d'années plus tôt que chez le sujet non myope. On est donc amené à l'opérer plus tôt, ce qui est l'occasion de corriger en même temps la myopie.

• Le glaucome est nettement plus fréquent chez le myope fort (10%) que dans le reste de la population (2%). Il doit être dépisté précocément car il peut aboutir sans symptômes d'alarme à une détérioration de la vision sévère et irréversible. Il s'agit d'un glaucome à angle ouvert sans particularité jusqu'à 6-8 dioptries. Au delà de 8 dioptries le risque d'apparition ou d'aggravation d'un glaucome est fortement majoré. Le diagnostic est très difficile du fait de la difficulté d'analyser chez le fort myope les papilles optiques et les fibres du nerf optique ainsi que les anomalies du champ visuel.


Correction de la myopie

Pour obtenir une vision nette, l’image des objets lointains doit être focalisée sur la rétine. La correction de la myopie a donc pour but de modifier le trajet des rayons lumineux pour qu'ils convergent vers la rétine.
• La correction de la myopie peut se faire par des lunettes dont le verre concave divergent repousse l'image sur la rétine. Plus la correction est forte plus le myope perçoit ce qui l'entoure plus petit qu'en réalité. Plus la correction est forte, plus le verre myope est lourd, épais au bord et fin au centre. Cet aspect inesthétique est réduit par l'utilisation de verres à indice de réfraction augmenté permettant leur amincissement. Le sujet myope a le choix entre des verres minéraux d'indice plus fort, plus minces mais plus lourds ou des verres organiques plus légers. Le choix d'une monture de petite taille permet de limiter l'épaisseur au bord des verres. Plus le verre est d'indice élevé, plus il se forme des reflets lumineux à leur surface. D'où l'intérêt d'un traitement anti-reflet pour les verres amincis.

• La correction de la myopie peut se faire par des lentilles de contact souples jetables ou traditionnelles ou lentilles semi-rigides. Les lentilles permettent de retouver une taille d'image normale car le fait de rapprocher la correction de la cornée agrandit l'image rétinienne. L'image étant plus grande qu'avec un verre de lunettes, l'acuité visuelle est souvent meilleure encas de forte myopie. Le champ visuel est plus important, c'est-à dire que la vision périphérique est plus large, surtout pour une forte myopie. A noter qu'à partir d'un certain degré de myopie (-4 dioptrie) la puissance de la lentille est plus faible que la puissance du verre de lunettes (par exemple -7 dioptrie en lunettes correspond à -6,50 dioptrie en lentilles).
Le port de lentilles rigides perméables à l'oxygène chez l'enfant favorise la maturation visuelle, améliore la qualité de vie et peut ralentir l'évolution de la myopie selon certaines études. Elles peuvent être portées dès l'âge de 7 ans si l'enfant est coopérant. Parfois plus tôt en cas de myopie forte pouvant conduire à une amblyopie ou un strabisme. Dans l'avenir pourraient devenir utiles dans la lutte contre la myopie des corrections optiques fondées sur la théorie du defocus et des traitements para-sympathicolytiques.
Il est fréquent d'observer une intolérance aux lentilles de contact portées depuis de nombreuses années, nécessitant un port intermittent ou leur abandon.

• La correction de la myopie peut se faire par une opération de myopie qui consiste à modifier la courbure de la cornée par laser excimer ou, pour la forte myopie, à mettre en place un implant à l'intérieur de l'oeil.
Les différentes opérations actuelles de la myopie peuvent s'effectuer par soustraction ou par addition.

La manière soustractive consiste à 'gommer' par le laser excimer la surface de la cornée pour la rendre moins convergente. Cette ablation du tissu cornéen peut se faire de façon superficielle (PKR, lasek, épi-lasik) ou profonde après soulèvement d'un volet cornéen (lasik classique ou lasik femtoseconde).

La qualité de vision du myope opéré est une notion importante, différente de l'acuité visuelle. L'acuité visuelle peut être de 10/10 et la vision de mauvaise qualité. Qualité de vision signifie mieux voir la nuit, par temps de brouillard, de pluie, de forte luminosité. Meilleure perception des distances, du relief, des vitesses, absence d'effets secondaires: halos nocturnes, vision dédoublée, floue, fluctuante, voile, éblouissement.
La chirurgie de la myopie est passée d'une chirurgie standard où chaque patient était traité de façon identique en fonction de son chiffre de myopie à une chirurgie personnalisée, optimisée, en fonction de chaque cas.
Il est possible d'adapter le profil de chaque traitement pour améliorer la qualité de la vision et éviter les effets secondaires.

L'un des moyens utilisé est le traitement des aberrations optiques dûes à la cornée ou au cristallin variables d'un individu à l'autre. La quantification de ces aberrations se fait par l'examen du front d'ondes qui permet d'étudier le comportement irrégulier de chaque rayon lumineux pénétrant dans l'oeil et la façon dont il arrive sur la rétine.


La manière additive, quant à elle, consiste à introduire un implant

- dans la chambre antérieure de l'oeil en avant de l'iris (implant phake), soit à appui angulaire quasiment abandonné en France (à part un modèle récent) du fait de complications cornéennes soit fixé à l'iris (Artisan ou Artiflex).

- dans la chambre postérieure derrière l'iris :

- implant à la place du cristallin (extraction du cristallin clair à réserver aux fortes myopies chez des sujets de plus de 50 ans car elle supprime l'accommodation),

- implant devant le cristallin (PRL ou ICL)

- implant dans la cornée (inlay).

Rappelons à titre documentaire deux opérations de myopie qui visaient à aplatir la cornée pour la rendre moins convergente et qui ne sont plus pratiquées: la kératotomie radiaire a été la première opération de myopie à être pratiquée couramment dans les années 80, la mise en place d'anneaux intra-cornéens a aussi été pratiquée pour une myopie faible.



AUSSI JE VOUS CONSEIL UN LIVRE NOMME MIEUX VOIR MIEUX VIVRE
http://www.amazon.fr/Mieux-mieux-vivre-chemin-clart%C3%A9/dp/2844454232
pour quelque exercice de correction



AUSSI JE VOUS CONSEIL UN LIVRE NOMME MIEUX VOIR MIEUX VIVRE
http://www.amazon.fr/Mieux-mieux-vivre-chemin-clart%C3%A9/dp/2844454232
pour quelque exercice de correction

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 13:12

PRESBYTIE

Signes de la presbytie
La presbytie est un phénomène habituel chez tous les individus à partir de 45 ans. La distance de lecture habituelle étant de 30 à 40 cm, quand la presbytie débute, le sujet est d’abord obligé d’allonger les bras pour lire, de chercher un meilleur éclairage, puis de porter en permanence des lunettes. Au début, la presbytie se manifeste par une baisse de vision pour la lecture des petites lettres et quand la lumière est insuffisante (carte routière, menu au restaurant), le sujet prend du recul pour voir l'ordinateur. Plus la pupille est dilatée plus la presbytie se fait sentir; la presbytie apparaît souvent après des vacances quand la lumière est plus faible (pupille plus dilatée) alors que la lecture au soleil est facile du fait de la pupille resserrée. La presbytie peut entraîner une fatigue oculaire, des céphalées. La presbytie progresse jusqu'à 60 ans puis se stabilise. Il existe environ 20 millions de personnes atteintes de presbytie en France. La presbytie touche 700 000 nouveaux sujets tous les ans.

Mécanisme de la presbytie
La presbytie est dûe à la diminution naturelle avec l'âge de la capacité d'accommodation du cristallin lors de la lecture.
Pour voir de près, le cristallin, lentille transparente à l'intérieur de l'oeil, se bombe rapidement sous l'action du muscle ciliaire intra-oculaire, augmentant son puvoir de réfraction, afin de restituer une image nette quelle que soit la distance: c'est l'accomodation. L'accomodation permet de faire la mise au point selon le même principe que l'autofocus d'un appareil photo. L'importance de l'accommodation est variable avec l'âge: importante chez l'enfant (14 dioptries à 10 ans) elle baisse progressivement passant à 10 dioptries à 20 ans, 6 dioptries à 36 ans, 4 à 45 ans pour disparaître entre 60 et 70 ans. Inéluctablement, le cristallin vieillit avec l'âge et perd de son élasticité, l'action du muscle ciliaire sur ce cristallin plus rigide diminue, le pouvoir d'accomodation diminue. La mise au point pour la lecture et la vision de près ne se fait plus correctement. La distance à laquelle les yeux lisaient avec netteté augmente.

Mesure de la presbytie
La presbytie se chiffre en dioptries, de façon relativement standard chez tous les individus: +0,50 dioptrie à 45 ans, +1,50 dioptrie à 50 ans, +2 dioptries à 55 ans, +2,50 dioptries à 60 ans à +3 dioptries après 60 ans. On corrige donc la presbytie au moyen de verres sphériques convexes, qui permettent une vision de près correcte en général àpartir de 47 ans (le verre est alors en règle de +1) et l'on augmente en quelques étapes pour aboutir à +3 à 60 ans quand l'accommodation a disparu.

La presbytie, défaut visuel en vision de près se rajoute au défaut visuel en vision de loin (myopie, hypermétropie ou astigmatisme).
La prescription des lunettes fait alors mention d'une addition pour la vision de près allant de +0,50 à +3 dioptries. Cela signifie qu'il faut ajouter un verre convexe de +0,50 à +3 à la correction de loin pour pouvoir lire. L’addition est un verre convergent qui augmente la puissance optique des yeux pour la lecture. Ce verre est à déterminer en fonction de la distance de travail; un sujet ayant une distance de travail ou de lecture plus éloignée aura besoin d'une addition plus faible qu'un sujet tenant son livre ou son journal plus loin.

Presbytie chez le myope, l'hypermétrope et l'astigmate
Le myope atteint de presbytie voit flou quand il porte ses lunettes pour lire. Par contre il voit net quand il les retire ce qui laisse croire qu'il devient presbyte après les autres ou, faussement, que la myopie s'améliore avec l'âge.
L'hypermétrope, quant à lui, donne l'impression de devenir presbyte avant les autres, souvent vers la quarantaine, car sa réserve d'accommodation est déjà utilisée en permanence pour voir net.
Certains astigmates de faible degré peuvent voir leur presbytie compensée par une pseudo-accomodation et le port de lunettes pour la lecture retardé.

Correction de la presbytie
La presbytie évolue progressivement et se stabilise vers 60 ans. Le presbyte doit changer ses lunettes tous les 2-3 ans. C'est alors l'occasion d'une consultation où l'ophtalmologiste peut dépister et traiter précocément un glaucome ou une autre affection oculaire.

- La presbytie peut être corrigée par des lunettes de lecture.
Si la personne a besoin d'avoir simultanément, avec les mêmes lunettes, une bonne vision de loin et de près elle peut utiliser des verres à double foyer , la partie haute du verre permet de voir de loin, la partie basse de près. Ces verres étant constitués de deux parties distinctes avec une démarcation franche certaines personnes ne s'y adaptent pas.
D'où l'interêt des verres progressifs dont la puissance varie progressivement de la partie haute du verre à sa partie basse permettant d'avoir aussi une bonne vision intermédiaire dans la partie moyenne du verre. Ces verres progressifs connaissent des progrès constants et sont très performants à condition d'un bon centrage par l'opticien. Leur avantage est de corriger la presbytie et de permettre en même temps de voir net à toute distance en corrigeant un autre défaut visuel, comme la myopie, l'hypermétropie ou l'astigmatisme.
Les verres mi-distance ou intermédiaires, augmentant la profondeur de champ, permettent à la fois de lire et de voir nettement à une distance intermédiaire comme par exemple sur un ordinateur.

- La presbytie peut être corrigée par des lentilles de contact progressives permettant de voir à toutes les distances. Leur adaptation est souvent difficile ou impossible, nécessitant pour le sujet d'accepter un compromis visuel avec l'acceptation d'une vision pas très nette et du temps pour s'y habituer. Une manipulation parfois difficile ou un manque de larmes, fréquent à l'âge de la presbytie, peuvent être causes d'échec.

- La presbytie peut aussi être corrigée par une opération de presbytie
Cette opération peut se faire par laser (presby-lasik) qui permet de rendre la cornée multifocale avec des zones de puissances différentes comme pour un verre progressif. Le laser modifie la courbure de la cornée de façon à augmenter son pouvoir optique et la profondeur de champ afin de permettre la lecture. Les 2 yeux sont traités différemment afin de permettre la vision de loin, intermédiaire et de près, ce qui demande une étude préalable soigneuse et une chirurgie personnalisée en fonction des besoins de chacun. La presbytie peut aussi être compensée selon le principe de la monovision, l'un des 2 yeux étant laissé ou rendu légèrement myope pour permettre la lecture.
La presbytie peut aussi être corrigée chirurgicalement par la mise en place en place dans l'oeil d'un implant progressif. Les implants ont fait récemment de grands progrès et donnent actuellement satisfaction.
Voir le site opération presbytie et le forum opération presbytie

L'action du laser pour corriger la presbytie se traduit par un bombement de la cornée avec plusieurs zones concentriques allant du rouge au vert; la cornée a donc un bombement différent selon l'endroit où le sujet regarde. Elle est devenue multifocale à l'image d'un verre progressif. Cette multifocalité permet la vision de loin, la vision intermédiaire et la lecture. La presbytie est ainsi corrigée.




AUSSI JE VOUS CONSEIL UN LIVRE NOMME MIEUX VOIR MIEUX VIVRE
http://www.amazon.fr/Mieux-mieux-vivre-chemin-clart%C3%A9/dp/2844454232
pour quelque exercice de correction

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 13:18

DEGENERESCENCE MASCULAIRE


Description médicale
Comme son nom l'indique, cette affection de l'oeil résulte de la détérioration de la macula, une petite zone de la rétine située au fond de l’oeil (voir l’illustration). La dégénérescence maculaire entraîne une perte progressive et parfois importante de la vision centrale, qui devient de plus en plus floue.

La dégénérescence maculaire touche surtout les personnes âgées de 55 ans et plus. On la désigne alors par l’expression dégénérescence maculaire liée à l'âge ou DMLA.

Il existe une forme héréditaire de cette maladie, qui se transmet par les gènes : la maladie de Stargardt. Celle-ci se déclare durant l’enfance ou l’adolescence. Dans cette fiche, il n’en sera pas question.

Il n’existe malheureusement pas de traitement qui permet de réparer les dommages à la rétine causés par la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Toutefois, il y a moyen d’empêcher que la maladie ne progresse.

Causes
Un ensemble de facteurs peuvent causer la dégénérescence maculaire. L’âge est le plus important facteur de risque. Avant 55 ans, la dégénérescence maculaire liée à l'âge est rare. Cependant, au-delà de 75 ans, près de 10 % des personnes seraient atteintes d’une forme avancée de la maladie, qui occasionne une perte partielle de la vision centrale1. Les personnes qui ont des antécédents familiaux de dégénérescence maculaire sont aussi plus à risque.

Le tabagisme est un autre facteur de risque important : comparativement aux non-fumeurs, les fumeurs courent de deux à trois fois plus de risques d'être un jour atteint de cette affection. Par ailleurs, tout ce qui entrave la circulation sanguine vers les tissus de l’oeil augmente le risque. C’est le cas de l’hypertension et de l’hypercholestérolémie.

Des chercheurs ont émis l’hypothèse qu’un processus inflammatoire pourrait contribuer à l’apparition de la dégénérescence maculaire. En effet, une étude cas/témoin menée auprès de 900 personnes (certaines souffrant de problèmes visuels, d’autres non) laisse croire qu’il y aurait une corrélation entre le taux sanguin de protéine C réactive, un marqueur d’inflammation, et la dégénérescence maculaire2.

Types
■La dégénérescence maculaire liée à l'âge sèche. Appelée aussi dégénérescence maculaire liée à l'âge atrophique ou non néovasculaire, c'est la forme la moins grave et la plus fréquente de dégénérescence maculaire. Elle évolue sur plusieurs années.
En temps normal, les cellules sensibles à la lumière, situées dans la macula (voir le schéma ci-dessus) et nécessaires pour bien voir, se renouvellent constamment. Les cellules mortes sont immédiatement évacuées sous la rétine. Chez les personnes atteintes de dégénérescence maculaire, les cellules mortes de la macula s’accumulent. Celles-ci sont peu à peu remplacées par du tissu cicatriciel. Les vaisseaux sanguins parviennent donc plus difficilement à irriguer la macula, étant donné cette barrière. Cela peut prendre un certain temps avant que la vue soit altérée.
Toute dégénérescence maculaire liée à l'âge débute par la forme sèche avant d'évoluer, chez environ une personne sur dix, vers la forme humide.
■La dégénérescence maculaire liée à l'âge humide. Appelée aussi exsudative ou néovasculaire, cette forme de dégénérescence maculaire est en quelque sorte une aggravation de la forme sèche. Elle se caractérise par la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans la choroïde, sous la rétine. Du sang ou d'autres fluides peuvent s'en échapper et endommager davantage la macula. Elle entraîne une perte de vision plus rapidement que la forme sèche, parfois en quelques jours ou semaines.
La forme humide peut mener à la perte complète de la vision centrale. On ne comprend pas bien ce qui provoque la formation de ces vaisseaux sanguins. L’accumulation de cellules mortes (de la macula, tel qu’expliqué précédemment) pourrait avoir pour conséquence d’interrompre le flux sanguin dans la choroïde. Pour compenser, de nouveaux vaisseaux se formeraient.

Évolution
Dans le cas de la forme sèche, plusieurs personnes conserveront néanmoins une bonne vision toute leur vie ou perdront progressivement leur vision centrale. Cette forme de dégénérescence maculaire est incurable. Par contre, on peut ralentir son évolution par la prise de certaines vitamines antioxydantes et la pratique d’exercice physique.

Dans le cas de la forme humide, les sujets risquent de perdre rapidement leur vision centrale. Heureusement, il existe plusieurs traitements pour soigner la forme humide. Comme la maladie peut rester asymptomatique pendant longtemps, cela pourrait retarder le diagnostic et donc le traitement - ce qui risque de réduire son efficacité.

Pour les deux formes de dégénérescence maculaire liée à l'âge, la vision peut baisser dans un oeil et se maintenir dans l'autre durant des années. Étant donné qu'un oeil compense pour l'autre, la personne pourrait donc ne noter que peu de changement, même aucun. Lorsque l'autre oeil sera atteint à son tour, la vision globale commencera à se détériorer.
Cette maladie ne provoque jamais de cécité totale puisque la vision périphérique reste intacte.

Symptômes
D'abord asymptomatique, la maladie évolue jusqu'à donner lieu à des symptômes qui varient en fonction de la gravité de la maladie, mais qui n'occasionnent pas de douleur.

■Un besoin d'accroître l'intensité lumineuse pour la lecture ou pour un travail de précision.
■Une vision centrale de plus en plus floue ou embrouillée, qui se remarque davantage à la lecture.
■Une adaptation lente après un éblouissement par une lumière vive ou lorsque la luminosité baisse soudainement.
■Une perception altérée des couleurs : elles paraissent plus ternes et difficiles à distinguer.
■Une distorsion des lignes droites en cas de dégénérescence maculaire humide, de proche et de loin.
■Au stade le plus avancé, une petite tache sombre au centre du champ visuel, une difficulté à reconnaître les visages et, parfois, des hallucinations visuelles (des formes géométriques, des animaux, des visages déformés, etc.).

Personnes à risque
■Les personnes ayant 55 ans et plus.
■Les personnes qui ont déjà souffert d’un problème vasculaire, comme un infarctus du myocarde, une crise d’angine ou un accident vasculaire cérébral.
■Les personnes qui ont des antécédents familiaux de dégénérescence maculaire. Si l'on est parent au premier degré d'une personne atteinte d'une dégénérescence maculaire de forme humide, on court trois fois plus de risques d'en être victime à son tour.
■Les personnes ayant un autre problème oculaire : hypermétropie, myopie prononcée.
■Les femmes. La maladie est légèrement plus répandue chez les femmes que chez les hommes. Comme elles vivent plus longtemps, elles risquent davantage d'en être atteintes durant leur vie.
■Les personnes aux yeux clairs.

Facteurs de risque
■Le tabagisme. Les fumeurs courent de deux à trois fois plus de risques.
■L’hypertension artérielle.
■L’hypercholestérolémie.
■L’obésité augmenterait le risque d’aggravation de la dégénérescence maculaire liée à l'âge.
■Une exposition prolongée aux rayons ultraviolets du soleil sans protection des yeux, possiblement. Il s’agit d’une hypothèse qu’il reste à vérifier.

Prévention

Mesures de dépistage

Examen de la vue. Toute personne âgée de 45 ans et plus devrait passer un examen complet de la vue, incluant le test de la grille d'Amsler. La grille d'Amsler est un tableau quadrillé au centre duquel se trouve un point. Elle permet d'évaluer l'état de la vision centrale. On fixe d’un oeil le point central du quadrillé : si les lignes paraissent floues ou déformées, ou que le point central est remplacé par un trou blanc, c’est un signe de dégénérescence maculaire liée à l'âge. Pour se procurer ce test très simple, consulter le site de l’Alliance Internationale de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (dans la section Sites d’intérêt). On peut imprimer la grille et faire le test soi-même à la maison, ou encore utiliser une simple feuille quadrillée dont les lignes sont foncées.

En cas de diagnostic précoce de la maladie, il est recommandé de faire le test de la grille d’Amsler une fois par semaine et d’informer son ophtalmologiste de tout changement dans la vision.

La fréquence de l’examen de la vue recommandée varie en fonction de l’âge :
- chez les 50 ans à 65 ans : tous les deux à cinq ans (idéalement, une fois par an en cas d'antécédents familiaux);
- chez les 65 ans et plus : une fois par an.

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 13:19

DEGENERESCENCE MASCULAIRE 2


Mesures préventives de base

Cesser de fumer
Cela contribue à prévenir l’apparition et la progression de la dégénérescence maculaire. Le tabagisme altère la circulation sanguine, y compris dans les petits vaisseaux de la rétine. Éviter aussi l’exposition à la fumée secondaire.

Adapter son alimentation
■On recommande aux personnes à haut risque de manger davantage d’aliments riches en antioxydants. Les antioxydants protègeraient la rétine. En premier lieu, s’assurer que l’on consomme suffisamment de fruits et légumes frais. Voir notre fiche Guide alimentaire canadien pour connaître le nombre de portions recommandé par jour, selon l’âge.
Des études épidémiologiques tendent à montrer qu'une consommation importante d'aliments riches en lutéine et en zéaxanthine abaisse le risque d'être atteint de dégénérescence maculaire3. Les légumes vert foncé tels que le brocoli, les épinards et le chou vert, renferment de la lutéine.
■La consommation de baies - bleuets, fraises, framboises, cerises, etc. - est conseillée puisqu’il s’agit de bonnes sources d’antioxydants.
■Les oméga-3, que l’on retrouve surtout dans les poissons d'eau froide (saumon, maquereau, sardine, etc.), pourraient réduire le risque d'être atteint de dégénérescence maculaire liée à l'âge.
■Les gras saturés contribuent à la formation de plaques de lipides sur la paroi des artères. Il est donc conseillé de consommer avec modération des aliments à haute teneur en gras saturés. Ceux-ci proviennent du règne animal (beurre, crème, saindoux ou graisse de porc, suif ou graisse de boeuf, graisse d’oie, de canard, etc.) ou végétal (huile de noix de coco, huile de palme).
■Éviter le plus possible de manger des aliments qui sont passés sur le gril, puisqu’ils ont un effet pro-oxydant.

Faire de l’exercice physique
Pratiqué régulièrement, l'exercice physique améliore et protège la santé cardiovasculaire, ce qui permet aussi de prévenir la dégénérescence maculaire.

En outre, pour les personnes déjà atteintes de dégénérescence maculaire liée à l'âge, s’adonner plus de trois fois par semaine à un exercice physique d’intensité modérée, comme la marche rapide, le jogging ou le vélo, ralentit la progression de la maladie d’environ 25 %4.

S’occuper de ses problèmes de santé
Bien suivre son traitement si l'on souffre d'hypertension ou d’hypercholestérolémie.

Traitements médicaux
Les dommages déjà causés sont irréversibles. C’est pourquoi il est important de détecter la dégénérescence maculaire le plus tôt possible. Ainsi, cela permet de préserver un maximum de vision.

Pour la forme sèche
Aucune intervention ne peut traiter cette forme de la maladie. Cela dit, la prise de suppléments de vitamines antioxydantes peut ralentir sa progression. (Ces vitamines n’ont pas d’effet préventif si on n’a pas la maladie.) Depuis la publication des résultats de l’étude AREDS (voir ci-dessous), en 2001, les médecins recommandent à leurs patients atteints de dégénérescence maculaire sèche de prendre chaque jour un supplément qui renferme des vitamines antioxydantes, des minéraux et d’autres substances antioxydantes, comme de la lutéine. On en trouve en pharmacie sous les marques suivantes : ICaps®️, Macuvision®️, Ocuvite PreserVision®️, Super Vision®️ et Vitalux Areds®️. Ces suppléments ne sont pas remboursés par le régime public d’assurance médicaments (au Québec).

Des recherches sont en cours afin d’améliorer le traitement de la dégénérescence maculaire sèche. Par exemple, des essais cliniques ont évalué l’intérêt d’employer un traitement au laser à faible intensité pour ralentir la progression de la dégénérescence maculaire sèche16. Cette méthode s’est malheureusement avérée inefficace.

Diverses mesures d'adaptation (lunettes adaptées, loupes, etc.) aident à mieux fonctionner au quotidien. Voir les conseils plus bas.

Pour la forme humide
Les médicaments antiangiogénèses. Utilisés depuis peu de temps dans le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l'âge, ces médicaments (Macugen®️, Lucentis®️) obtenus sur ordonnance empêchent la formation de nouveaux vaisseaux sanguins sous la rétine. Ils peuvent améliorer la vision. Ils sont injectés directement dans l’oeil, idéalement chaque mois. Un nouveau médicament antiangiogénèse est maintenant offert : l’Avastin®️. Les preuves scientifiques qui appuient son efficacité sont toutefois au stade préliminaire.

La thérapie photodynamique. Dans le cadre de cette intervention, on injecte dans une veine un médicament réagissant à la lumière (Visudyne®️) qui se concentre dans les nouveaux vaisseaux situés sous la macula. Ensuite, l’ophtalmologiste dirige un rayon laser froid sur la macula. Le médicament va alors libérer certaines substances qui détruiront ces vaisseaux. Cela engendre toutefois une légère perte de vision. Cette méthode est de moins en moins utilisée, car les médicaments antiangiogénèses offrent souvent de meilleurs résultats. Des études sont en cours afin d’évaluer l’intérêt qu’il pourrait y avoir à combiner un médicament antiangiogénèse (le Lucentis®️) à la thérapie photodynamique.

La photocoagulation des lésions au laser. Celle-ci consiste à détruire les vaisseaux anormaux en les scellant avec un laser à haute intensité. Cette intervention n'est pas sans risque puisqu'il arrive parfois qu'elle réduise, voire entraîne la perte de vision centrale. Seul un faible pourcentage de patients peut profiter de cette intervention, car elle est employée seulement dans les rares cas où la lésion n’est pas située au centre de la macula. En effet, certaines lésions sont légèrement décalées du centre. Dans les cas où les lésions sont localisées exactement au centre de la macula, le laser détruirait irrémédiablement et immédiatement la vision centrale.

D'autres traitements sont à l'étude, comme la greffe de cellules de la rétine d’une zone saine dans la zone atteinte.

Conseils généraux
Mesures d'adaptation
En plus de se faire prescrire des lunettes très puissantes ou des loupes pour améliorer la vision, on peut se faciliter la vie avec diverses mesures d'adaptation, selon la gravité de la maladie.

Pour faciliter la lecture- Choisir des livres à gros caractères. Il existe aussi des plaques de plastique grossissantes de la taille d'une page de livre, par exemple.
- Écouter des livres audio.
- Si l'on consulte des sites sur Internet, on peut modifier les paramètres de l'écran de façon à obtenir les plus gros caractères possibles.
- Il existe aussi des systèmes de téléagrandisseurs permettant de faire apparaître sur l'écran une image ou un document qui sera affiché à la grosseur désirée.
- Il est possible de fixer un minuscule télescope monté sur l'une des lentilles d'une paire de lunettes. De même, on peut sortir avec un petit télescope de poche afin de pouvoir lire les enseignes de magasins, les noms de rue, etc.


Soutien psychologique et autre
- Il est souhaitable de faire partie d'un groupe de soutien pour ne pas rester isolé à cause de son handicap visuel. Voir la section Groupes de soutien.
- On peut consulter un psychologue spécialisé dans l'adaptation psychologique à la perte de la vue.
- Pour les cas les plus graves, il est possible de suivre un entraînement pour apprendre à se diriger et s'orienter.

Précautions
- Informer tout le monde du problème de vision afin d'éviter les situations embarrassantes : ne pouvoir reconnaître une connaissance croisée dans la rue ou effectuer certaines tâches faciles, etc.
- Ne pas conduire la nuit ou dans de mauvaises conditions.
- Demander une expertise pour « adapter » le logement et le rendre sans danger. Il faut notamment réduire les risques de chutes causées par les carpettes, etc.

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
Militante42

avatar

Logiciel(s) : Terre
Messages : 161
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 29
Localisation : France

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Lun 7 Sep 2009 - 13:25

CATARACTE


La cataracte correspond à l'opacification, plus ou moins progressive, totale ou partielle, du cristallin. Il s'agit d'une affection très fréquente dont l'incidence augmente notamment avec l'âge. De par la fonction du cristallin, la cataracte est responsable d'une baisse de l'acuité visuelle d'importance variable. Elle peut être présente dans un ou dans les deux yeux, simultanément ou consécutivement. Le diagnostic est avant tout clinique et le traitement essentiellement chirurgical.

Qu'est ce que le cristallin?
Le cristallin est une lentille biconvexe, de puissance totale égale à 20 dioptries en moyenne, située dans la chambre postérieure de l'oeil, en arrière de l'iris et en avant du corps vitré et il est maintenu en place par une sorte de ligament, appelé zonule, qui le relie au muscle ciliaire. La contraction de ce muscle produit une modification de la courbure du cristallin permettant l'accommodation, c'est-à-dire la mise au point des images sur la rétine. Le cristallin est constitué d'une capsule (antérieure et postérieure), enveloppe transparente externe du cristallin, et d'un noyau central, constitué de protéines transparentes, entouré d'un cortex. La localisation et l'étendue de la cataracte sur le cristallin influencera le type d'intervention nécessaire à son extraction

_________________
Il n’y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire

http://Famille-Enfant-Adoption.skyblog.com

http://www.brimborion.net/


Revenir en haut Aller en bas
http://www.brimborion.net/
kev1n57

avatar

Messages : 143
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 23
Localisation : 57 moselle

MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   Sam 12 Sep 2009 - 20:16

sa me fait pensé que mon cousin qui as 4 ans est myope et astigmate :s
le pauvre il voit pas grand chose
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nos Yeux nos couleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos Yeux nos couleurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sondage sur vos yeux ...
» apprendre les couleurs
» couleurs de chevaux
» Certains éclairages à LED sont toxiques pour les yeux
» La poudre aux yeux (théâtre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Rose de l'Espoir :: MALADIES :: SOINS AUX MALADES-
Sauter vers: